vendredi 30 août 2013

Jean-Michel qui ?

Jean-Michel le caribou des bois bien sûr !

L'occasion pour moi de faire d'une pierre deux coups : vous faire découvrir un de mes héros préférés et crâner un peu avec une réalisation couturesque dont je ne suis pas peu fière.

Mais qui donc est Jean-Michel le caribou des bois ?
Jean-Michel est le héros d'une collection de 3 livres de Magali Le Huche. Et Jean-Michel, je l'adore !
D'abord parce qu'il s'appelle Jean-Michel et rien que ça, pour un caribou en justaucorps à pois, c'est top. Ensuite parce qu'il est tout mignon avec ses grands bras maigres (vous allez vite vous rendre compte que j'ai de solides références !), ses petites bottes fourrées (il faut bien ça et de solides raquettes pour évoluer dans la neige) et ses yeux vifs. Enfin parce que c'est un gentil, un vrai de vrai, et un tendre, un vrai de vrai aussi.

 
© Magali Le Huche / Actes Sud Junior

Le Blondinet a découvert Jean-Michel vers 3 ans, avec ce livre (je pense même que l'on peut commencer vers 2 ans). Et l'a retrouvé à la bibliothèque avec celui-ci (plutôt à partir de 4, voire 5 ans, selon moi).


Pour la naissance de la Blondinette je voulais trouver un cadeau spécial pour mon grand. Un cadeau qui voudrait dire "ne t'inquiète pas, même si je dors à la maternité je suis tout près de toi", mais aussi "tu deviens grand frère, mais tu resteras toujours mon tout petit". Un cadeau que je lui aurais fabriqué moi-même. Un cadeau rien que pour lui.
Alors comme à la maison nous sommes tous fans de Jean-Michel, je me suis lancée dans la confection d'une peluche sur-mesure ! 

Après une longue recherche pour trouver les tissus parfaits ("Bonjour, je cherche du ruban rouge comme-ci, mais pas comme-ça" "Oui, c'est pour faire quoi ?" "Pour la cape de Jean-Michel !"), moults adaptations du patron du corps de Diego, le chat superhéros (de Laëtitia Gheno), une tonne d'essais pour trouver la bonne forme de tête (patronage, couture de la toile, rembourrage, à non ça ne va pas, découture, re-dessin...), des heures de réflexion sur comment faire tenir les bois (finalement j'ai opté pour du Jeffytex - du molleton rigide - inséré dans de la feutrine marron) et de la couture poilue (vraiment pas facile la fourrure)...
Jean-Michel était né ! (Et pas encore la Blondinette qui avait interdiction de naître avant...)


Ne manquent plus que les moufles, les bottes fourrées et les fameuses raquettes. J'ai tout le matériel, mais pas encore vraiment le temps...


Sur ce : méfiez-vous des Koumpfs !


6 commentaires:

  1. Réponses
    1. Je suis très flattée ! Mais je ne suis pas encore prête à laisser Jean-Michel voler de sa propre cape.

      Supprimer
  2. Oh là là, il est génial ! Bravo :)

    RépondreSupprimer
  3. bonjour,

    Vendez vous cette peluche ?

    RépondreSupprimer
  4. Il est super! Accepteriez-vous de partagez votre patron? Notre grand veut un Jean-Michel pour Noël!

    RépondreSupprimer